Tout pour les médias domestiques - Avis | Conseils pour acheter | conception | Nouvelles technologiques

Examen de la barre de son GoldenEar SuperCinema 3D Array XL

2

Examen de la barre de son GoldenEar SuperCinema 3D Array XLÀ moins que vous n’ayez vécu sous un rocher, vous connaissez probablement la technologie GoldenEar. Le vétéran de l’industrie Sandy Gross a lancé GoldenEar, et il a rapidement acquis la réputation de produire des haut-parleurs qui fonctionnent bien au-delà de leurs prix. Au cours des dernières années, j’ai eu quelques occasions d’écouter les haut-parleurs Triton et Aon de GoldenEar, et ils ont été à la hauteur de cette réputation. C’est cette réputation et mes expériences avec d’autres enceintes GoldenEar qui m’ont donné envie de revoir la barre de son GoldenEar SuperCinema 3D Array XL, malgré le fait qu’il s’agisse d’une barre de son passive – une catégorie d’enceintes qui ne capte généralement pas mon attention.

La 3D Array XL est la plus grande des deux barres de son de deuxième génération de GoldenEar. Le 3D Array XL est conçu pour être couplé à des écrans de plus de 65 pouces ; il mesure 62,13 pouces de large sur 4,75 de haut sur 2,75 de profondeur et pèse 22 livres. Le boîtier en aluminium du 3D Array contient trois ensembles de haut-parleurs : un canal central composé de quatre haut-parleurs de graves/médiums supérieurs de 4,5 pouces (les deux extérieurs roulent au-dessus de 600 Hz) entourant un tweeter à ruban plié à haute vélocité, ainsi que des canaux gauche et droit qui semblent être deux pilotes de 4,5 pouces entourant un ruban plié à grande vitesse, mais en réalité, les pilotes externes sont utilisés pour la technologie propriétaire 3D Array de GoldenEar qui annule la distorsion de diaphonie entre les deux canaux et élargit la scène sonore.

Bien que mon examen se concentre sur le 3D Array XL, GoldenEar m’a également envoyé une paire de SuperSat 3 (avec supports) et le subwoofer alimenté ForceField 5. Le SuperSat 3 utilise les mêmes pilotes que le 3D Array XL. Le ForceField 5 comprend un pilote alimenté de 12 pouces, un pilote "quadratique" passif de 12,75 x 14,5 pouces et un amplificateur contrôlé par DSP de 1 500 watts. Le prix de tous les haut-parleurs du système est de 3 096 $ extrêmement raisonnable: 1 599 $ pour le 3D Array XL, 249 $ pour chaque SuperSat 3 et 999 $ pour le ForceField 5.

Les lecteurs réguliers se souviendront peut-être que nous avons examiné la barre de son originale GoldenEar SuperCinema 3D Arrayil y a environ deux ans. La gamme 3D Array de génération actuelle ajoute une deuxième barre de son de plus grande taille, qui fait l’objet de cet examen. L’option de taille plus grande pourrait être le changement le plus visible, mais GoldenEar a également apporté une modification interne importante à la technologie de croisement utilisée par les modèles de deuxième génération. En parlant avec Sandy Gross, toujours affable, de GoldenEar, j’ai appris un peu plus sur le couplage Mag-X, pour lequel GoldenEar vient d’obtenir un brevet. Je ne prétendrai pas avoir compris exactement comment cela fonctionne, mais en examinant mes notes après notre conversation, j’ai trouvé de nombreuses références aux modifications apportées pour réduire la distorsion et fournir une transition plus transparente entre les haut-parleurs de milieu de gamme et les tweeters.

J’ai d’abord installé le 3D Array XL dans mon salon sous un téléviseur plasma mural, en utilisant un support fourni par GoldenEar. Après avoir écouté occasionnellement le 3D Array XL pendant quelques semaines sur un système basé sur un récepteur, je l’ai déplacé dans ma pièce d’écoute principale, où je l’ai placé sur un meuble bas devant un écran de projection mural, à environ 20 pouces de le mur avant. Le ForceField 5 était positionné juste à gauche et devant le 3D Array XL, et les SuperSat 3 étaient placés à environ 18 pouces du mur arrière. J’ai utilisé le processeur AV8802 de Marantz avec une amplification de Marantz et Krell (pas en même temps) et des câbles d’enceintes Kimber Cable. La configuration était un peu différente dans la mesure où je n’utilisais pas Audyssey, car le système d’annulation de la diaphonie interaurale de la barre de son qui utilise des signaux déphasés des pilotes les plus externes fait des ravages sur Audyssey et les systèmes similaires. Un peu de temps avec un disque de test et un indicateur de niveau de pression acoustique a permis au système GoldenEar de fonctionner en peu de temps.

La première chose que j’ai remarquée en écoutant le 3D Array XL, c’est la taille de la scène sonore: elle était énorme. En écoutant "Money for Nothing" de l’album Brothers in Arms de Dire Straits (SACD, Warner Brothers/Mobile Fidelity), la scène sonore s’étendait latéralement bien au-delà des bords extérieurs. Les tweeters à ruban ont fourni une extension et des détails extrêmement bons, ce qui a sans aucun doute contribué à la vaste scène sonore. Un après-midi, j’écoutais de la musique diffusée depuis le site Web de Tidal via le 3D Array XL (aucun canal arrière actif) et un de mes amis audiophile est venu et a commenté à quel point il aimait venir écouter mon B&W 800 Diamonds. Alors que les B&W étaient installés dans la salle, toute la musique provenait du 3D Array XL à l’époque. Après avoir écouté quelques chansons, je lui ai demandé son avis sur la qualité du son. Nous avons discuté des aigus aérés, des voix claires et de la scène sonore expansive. Les seules critiques étaient un bas médium légèrement en retrait et une transition imparfaite entre le grave et le médium. Il a été sidéré quand je lui ai dit que nous écoutions la barre de son GoldenEar entre les B&W.

En plus d’écouter de la musique en stéréo via le 3D Array XL, j’ai regardé plusieurs films. Le dialogue était toujours intelligible et facile à suivre. Des scènes plus dynamiques, telles que celles d’American Sniper (Blu-ray, Warner Home Video), ont été bien gérées à des volumes modérés à élevés ; à des volumes inférieurs, il semblait que la plage dynamique était quelque peu diminuée d’une manière similaire à celle des modes "nuit" que l’on trouve sur de nombreux processeurs. Comme pour les sources stéréo, le 3D Array XL a continué à produire une scène sonore large et profonde, y compris parfois l’illusion de canaux arrière. Au cours d’un film pour enfants, le parent d’un des amis de mon fils a déclaré qu’il pensait que les niveaux du canal arrière étaient légèrement bas. J’ai fait semblant de tripoter mon processeur, sans lui dire que les canaux arrières n’étaient pas enclenchés pour le moment,

Points
forts • Le 3D Array XL reproduit une scène sonore bien dimensionnée qui est compétitive avec des haut-parleurs autonomes haut de gamme, plutôt que de souffrir de la scène sonore compressée qui afflige tant de barres de son.
• Le tweeter GoldenEar High-Velocity Folded Ribbon fournit des aigus bien équilibrés et détaillés.
• La clarté vocale était très bonne avec le 3D Array XL, ce qui facilite la compréhension des dialogues à n’importe quel niveau de volume.

Points faibles
• J’ai trouvé que la région des bas médiums était légèrement fine et n’avait pas le poids de mes enceintes de référence, ce qui n’est pas surprenant pour une barre de son.
• Malgré tous mes efforts pour ajuster les fréquences de croisement, je n’ai pas pu obtenir une transition parfaitement fluide entre le 3D Array XL et le subwoofer ForceField. Le problème était suffisamment subtil pour ne jamais me distraire de la musique ou des films que j’appréciais, mais il était perceptible si vous l’écoutiez.

Comparaison et concurrence
Alors que les barres de son actives avec amplification intégrée et traitement du son surround semblent dominer le marché, nous avons récemment passé en revue d’autres barres de son passives qui méritent un coup d’œil. Le Sonance SB46 dispose d’une taille d’armoire réglable pour s’adapter à la largeur de votre téléviseur. La barre de son de la série Episode 500 utilise un tweeter surélevé unique pour une dispersion sonore plus uniforme.

Examen de la barre de son GoldenEar SuperCinema 3D Array XLConclusion
Je raconte les histoires sur le canal arrière fantôme et la confusion avec les B&W non pas pour impliquer que les performances du 3D Array XL sont égales à celles des B&W ou que les canaux arrière ne sont pas nécessaires pour une scène sonore arrière convaincante, mais pour démontrer à quel point il est capable le 3D Array XL est autonome. Je voudrais au moins le coupler avec un petit subwoofer pour remplir le bas; mais, si je devais choisir entre acheter une barre de son de moindre qualité pour pouvoir me permettre des haut-parleurs à canal arrière ou dépenser quelques dollars supplémentaires pour le 3D Array XL, je retarderais l’achat des canaux arrière.

Le GoldenEar 3D Array XL est la barre de son la plus performante que j’ai entendue. Alors que j’ai jailli de la vaste scène sonore ci-dessus, je dois également dire que toute la présentation était assez bonne. Le 3D Array XL a fait un excellent travail avec les voix ; avec d’autres barres de son passives, je me suis souvent retrouvé à augmenter le volume pour distinguer le dialogue, ce que je n’ai jamais eu à faire avec le 3D Array XL. Tout était intelligible à n’importe quel niveau de volume.

Bien que j’assimile normalement les barres de son aux téléviseurs et au son surround, j’ai passé beaucoup de temps à écouter de la musique à deux canaux via le 3D Array XL pour voir si je pouvais l’utiliser comme mon seul système pour la musique et les films. En bref, la réponse est oui, je pourrais le faire… heureusement. Le 3D Array XL était un peu plus en avant dans le haut médium que mes haut-parleurs de référence, mais les excellents tweeters gardaient tout fluide et détaillé. Cette présentation légèrement avancée explique peut-être en partie pourquoi il a fait un excellent travail avec les cordes, qu’il s’agisse de guitares ou de violons. Les films étaient satisfaisants avec seulement le 3D Array XL et ForceField 5 et aucun haut-parleur arrière. L’utilisation du SuperSat 3s permet une présentation transparente.

Y a-t-il des sacrifices? Bien sûr, mais ils peuvent être minimisés et sont relativement mineurs. En comparaison avec les haut-parleurs Triton de GoldenEar (que, pour être juste, je n’ai écouté que dans d’autres pièces), le 3D Array XL n’a pas le poids ou la vitesse des médiums inférieurs, et il ne peut pas non plus imaginer une scène sonore complexe avec autant de détails et de précision. Je pourrais facilement vivre avec cela, car le 3D Array XL fait tout assez bien dans ses limites.

C’était le premier haut-parleur GoldenEar que j’ai réellement testé chez moi, mais ce ne sera certainement pas le dernier. Le 3D Array XL est fortement recommandé, même si vous n’êtes pas limité à une installation de type barre de son.

Ressources supplémentaires
• Consultez notre page de catégorie Barre de son pour lire des avis similaires.
Haut-parleur GoldenEar Triton Five Tower examiné sur HomeTheaterReview.com.
GoldenEar va lancer la série de subwoofers SuperSub sur HomeTheaterReview.com.

Source d’enregistrement: hometheaterreview.com

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Plus de détails