Tout pour les médias domestiques - Avis | Conseils pour acheter | conception | Nouvelles technologiques

Examen du haut-parleur tour NHT MS

1

La nouvelle MS Tower démontre la remarquable cohérence de conception de NHT. C’est un haut-parleur moderne, complet avec les meilleurs pilotes compatibles Atmos ; pourtant, du point de vue visuel et technique, il est assez similaire au Zero, l’un des premiers haut-parleurs de l’entreprise (et, accessoirement, le tout premier haut-parleur sur lequel j’ai jamais écrit, en 1989).

Comme ce Zero original et la plupart des autres haut-parleurs créés par NHT, les nouveaux haut-parleurs de la série Media sont des conceptions compactes construites autour de petits médiums / woofers et d’un tweeter d’un pouce, logés dans des boîtiers avec une section presque carrée et peu d’ornements à l’exception de une finition noire brillante. Ils dégagent un attrait visuel élémentaire un peu comme celui d’une table Parsons. Les passionnés d’audio aiment cette conception car les boîtiers étroits minimisent les effets nocifs de la diffraction – les réflexions sonores sur les coins du boîtier qui interfèrent avec les sons provenant des haut-parleurs. (Soit dit en passant, contrairement à la croyance populaire, les enceintes étroites n’ont pas moins de diffraction. Ce qui se passe, c’est que les coins par lesquels le son diffracte sont plus proches des haut-parleurs, de sorte que les effets d’interférence sont déplacés vers des fréquences plus élevées et moins audibles.)

Le haut-parleur supérieur de la gamme est le MS Tower (699 $ chacun), qui mesure 39 pouces de haut et intègre trois haut-parleurs de 5,25 pouces. C’est une conception à trois voies; les deux haut-parleurs du bas sont utilisés comme woofers, gérant tout en dessous d’environ 500 Hz. Le haut de 5,25 pouces est utilisé comme haut-parleur de milieu de gamme et se trouve juste en dessous du tweeter à dôme en aluminium d’un pouce. Il y a aussi un pilote à cône en papier de trois pouces (bien que les spécifications indiquent deux pouces) en haut, monté à un angle de 20 degrés. Il s’agit du pilote compatible Atmos, conçu pour faire rebondir les sons sur le plafond, et il possède son propre ensemble de bornes de liaison au-dessus des bornes de liaison standard. Les deux grilles de haut-parleur sont fixées magnétiquement sans œillets ni attaches visibles, de sorte que les haut-parleurs ont fière allure avec ou sans eux.

Examen du haut-parleur tour NHT MSLe haut-parleur de bibliothèque MS Satellite (299 $ chacun, illustré à droite) mesure 16,6 pouces de haut; c’est une conception à deux voies qui est plus ou moins la tour MS sans les deux woofers inférieurs. Le MS Center (349 $, illustré ci-dessous) utilise les mêmes pilotes, disposés dans une configuration horizontale avec les woofers très proches les uns des autres et le tweeter niché entre et en dessous d’eux.

Je vais me concentrer sur les MS Towers pour cet examen. Je les ai utilisés comme haut-parleurs avant, et j’ai ajouté le MS Center et deux satellites MS compatibles Atmos comme surround. Tous ces haut-parleurs sont disponibles sur le site Web de NHT, ainsi que chez divers revendeurs en ligne et physiques.

Une remarque avant de creuser: j’imagine que certains pourraient considérer que la mise en œuvre par NHT de la technologie compatible Atmos de Dolby est primitive, car de nombreux haut-parleurs concurrents utilisent des sections Atmos bidirectionnelles avec un woofer et un tweeter séparés. Cependant, je dirais qu’un seul pilote est plus conforme à l’intention initiale de Dolby. Étant donné que le modèle de dispersion d’un haut-parleur commence à devenir directionnel à la longueur d’onde du son correspondant à la taille du haut-parleur, le seul haut-parleur de trois pouces diffusera le son plus étroitement – et fera donc rebondir le son sur le plafond plus efficacement – qu’un tweeter d’un pouce. Le diamètre du cône du haut-parleur est de 2,5 pouces, ce qui signifie qu’il commencera à rayonner à environ 5,4 kHz, alors qu’un tweeter d’un pouce commence à rayonner à environ 13,5 kHz.

Examen du haut-parleur tour NHT MSJ’ai utilisé les MS Towers et les autres haut-parleurs de la série Media principalement avec un récepteur AV Sony STR- ZA5000ES
, en utilisant comme subwoofers le CS 10 de NHT, le PSB SubSeries 450 et le Rogersound Lab Speedwoofer 10S. J’ai également fait des sessions d’écoute stéréo comparant les MS Towers avec mes haut-parleurs Revel Performa3 F206, en utilisant un préampli/DAC Classé CP-800, un ampli stéréo Classé CA-2300 et un sélecteur Audio by Van Alstine AVA ABX pour un réglage aveugle et adapté au niveau comparaisons. J’ai utilisé des câbles d’interconnexion et de haut-parleur Wireworld Eclipse 7.

Je n’ai rien trouvé de difficile dans la partie physique de la configuration du système, en grande partie parce que les haut-parleurs sont si compacts et relativement légers, et qu’ils ont une dispersion assez large et constante. J’ai fait beaucoup d’écoute avec les grilles éteintes; cependant, avec certains matériels, j’ai trouvé le son trop brillant, alors j’ai mis les grilles en place et je les ai laissées en place. J’ai généralement utilisé un point de croisement de 80 Hz, mais j’ai expérimenté d’autres paramètres, tels que 60 Hz pour les MS Towers, 110 Hz pour le MS Center, etc. Plus d’informations à ce sujet dans un instant.

Performance
Étant donné que les MS Towers sont compatibles Atmos, je me suis senti obligé de jouer une bande-son Atmos juste pour "voir ce que le système pouvait faire". J’ai donc commencé avec le disque Blu-ray 3D Teenage Mutant Ninja Turtles. La "scène de l’argent" dans ce film est le chapitre 16, qui raconte la bataille décisive entre les tortues titulaires et leur ennemi juré Shredder, y compris les efforts des tortues pour empêcher une tour radio au sommet d’un grand bâtiment de tomber. Les MS Towers, grâce en partie aux pilotes compatibles Atmos et en partie à la large dispersion horizontale des sections principales des haut-parleurs, m’ont donné un son énorme, semblable à celui d’un théâtre. Des effets atmosphériques, tels que le grincement de la tour alors qu’elle commence à s’effondrer, sont apparus, bien qu’il s’agisse davantage d’un effet ambiant que d’un son aérien. C’est ce que j’ai vécu avec d’autres enceintes compatibles Atmos.

Revenons à ce gros son. Même lorsque j’ai augmenté le volume du film très fort, le son des haut-parleurs de la série Media est resté clair, sans distorsion apparente. À bien des égards, le système ressemblait vraiment à un système de cinéma maison beaucoup plus grand, ce qui est pour moi le véritable avantage des haut-parleurs compatibles Atmos. J’ai aussi aimé la reproduction de la voix, que le dialogue provienne du MS Center ou des MS Towers. Je n’ai entendu aucune coloration de mains en coupe, aucun ballonnement de voix masculines (ou de tortues) et aucune sifflante significative. J’ai entendu juste une subtile augmentation des aigus dans le dialogue, mais cela a eu pour effet de rendre le dialogue un peu plus facile à comprendre sans le rendre non naturel.

La qualité des MS Towers et des autres haut-parleurs de la série Media est également apparue avec du matériel non Atmos, comme le flux Amazon de The Hateful Eight. La bande originale du film présente une grande variété de tonalités et d’accents vocaux, ainsi que des gonflements orchestraux et des coups de feu simulés. J’ai adoré la façon dont le MS Center a livré les voix plus aiguës de Jennifer Jason-Leigh et Tim Roth sans sibilance ni strident et la voix profonde de Michael Madsen sans ballonnement ni bourdonnement. La dynamique des coups de feu et les cris les plus forts de la section des cordes n’ont pas déconcerté le système non plus.

J’ai utilisé le système pendant environ deux mois, comme système principal pour regarder des films et des émissions de télévision, et j’ai eu l’impression que c’est un très bon système compact pour une salle multimédia. À bien des égards, cela ressemble à un système plus grand, et sa capacité à reproduire le dialogue naturellement et clairement s’est avérée être un énorme avantage.

Comment les MS Towers se sont-elles comportées avec la musique stéréo ? Eh bien, cela dépendait de ce que je jouais.

Une musique plus simple est souvent un défi plus difficile pour un orateur. Avec moins d’instruments et de voix sur lesquels vos oreilles peuvent se concentrer, les enregistrements avec seulement quelques éléments révèlent parfois plus facilement les colorations tonales et la faiblesse de la mise en scène / de l’image. Mais plus la musique est devenue simple, plus les MS Towers sonnaient avec. Un bon exemple est le classique "Ulili E" du CD Gabby Pahinui and the Sons of Hawaii. L’enregistrement ne comprend que deux voix (Pahinui et son coéquipier Eddie Kamae), un ukulélé, des touches de guitare en acier et une guitare à touches lâches fournissant la basse. Comme beaucoup de chanteurs hawaïens, la voix de Pahinui est profonde et douce ; de nombreux haut-parleurs le font paraître gonflé. Les MS Towers, cependant, sonnaient parfaitement sur cet enregistrement, présentant tous les instruments avec une tonalité naturelle et une coloration minimale, malgré la qualité médiocre de l’enregistrement. (La version ici est le même enregistrement d’un album différent.)

De même pour "Guitarreando" de La Vida Breve du Hanser-McClellan Guitar Duo. Les guitares classiques à cordes en nylon du type utilisé par ce duo sont un cadeau mort pour les tweeters de qualité inférieure ; ils sont censés avoir un son clair mais pas brillant, et certains haut-parleurs les rendent plutôt zingy. Grâce aux MS Towers, les guitares avaient une tonalité et une clarté presque parfaites, manquant peut-être juste d’un peu de résonance corporelle. Ils ont également donné à l’enregistrement (qui, je suppose, a été fait avec seulement deux microphones) une sensation d’espace naturelle mais pas exagérée.

Voulant passer à un enregistrement plus complexe mais toujours équilibré spectralement, j’ai joué l’une de mes pistes de test préférées, "Rosanna" de Toto. Ici aussi, les médiums clairs et naturels des MS Towers ont donné à la musique une clarté et une excitation bienvenues sans altérer considérablement le caractère de la musique – en d’autres termes, ils ont fait exactement ce que les haut-parleurs sont censés faire. L’enregistrement présentait une grande scène sonore (comme il est censé le faire) et une délimitation claire des nombreux instruments et voix dans le mix complexe.

Cliquez sur la page deux pour les mesures, les inconvénients, la comparaison et la concurrence et la conclusion…

Voici les mesures de l’enceinte NHT MS Tower (cliquez sur chaque graphique pour l’afficher dans une fenêtre plus grande).

Examen du haut-parleur tour NHT MS
Sur l’axe: ±2,4 dB de 73 Hz à 10 kHz, ±4,1 dB à 20 kHz
Moyenne ±30° horiz: ±2,0 dB de 73 Hz à 10 kHz, ±2,8 dB à 20 kHz
Moyenne ±15° vert/horizon: ±2,4 dB de 73 Hz à 10 kHz, ±4,0 dB à 20 kHz

Réponse en fréquence (section Atmos)
Dans l’axe: ±4,6 dB de 135 Hz à 10 kHz, ±7,5 dB à 20 kHz

Impédance
Section principale: min. 3,8 ohms/820 Hz/+8, nominal 6 ohms
Section Atmos: min. 4,0 ohms/355 Hz/-5, ​​nominal 5 ohms

Sensibilité (2,83 volts/un mètre, anéchoïque)
Section principale: 82,4 dB
Section Atmos: 84,6 dB

Le premier graphique montre la réponse en fréquence de la MS Tower ; le second montre l’impédance. Pour la réponse en fréquence de la section principale, trois mesures sont affichées: à 0° sur l’axe (trace bleue) ; une moyenne des réponses à 0, ±10, ±20° et ±30° hors axe horizontal (trace verte) ; et une moyenne des réponses à 0, ±15° horizontalement et ±15° verticalement (trace rouge). Je considère les courbes 0° sur l’axe et horizontales 0°-30° comme les plus importantes. Idéalement, le premier devrait être plus ou moins plat, et le second devrait avoir le même aspect mais devrait s’incliner légèrement à mesure que la fréquence augmente. J’ai également ajouté une mesure à 0° de la section Atmos.

La réponse de la section principale de la MS Tower présente trois caractéristiques remarquables. Tout d’abord, il est incroyablement plat jusqu’à 10 kHz. Deuxièmement, sa réponse dans les basses est très limitée. Troisièmement, malgré la planéité globale en dessous de 10 kHz, il a une réponse des aigus croissante au-dessus d’environ 9,5 kHz et un médium légèrement en retrait (bien que plat) entre environ 1,2 et 4,7 kHz. En d’autres termes, les mesures correspondent à mes impressions subjectives de réponse des basses très modeste, de médium plat et de réponse des aigus en hausse.

La réponse hors axe est excellente. Même à -45° et -60°, la sortie des médiums est réduite, mais sa courbe de réponse conserve cette belle forme plate jusqu’à 3 kHz. Des anomalies de réponse significatives n’apparaissent pas à ces angles jusqu’à ce que vous atteigniez 7,7 kHz, où il y a un creux étroit et peu profond. La grille réduit la sortie des aigus entre 4,5 et 5,9 kHz de 1 à 2 dB, et entre 9,5 et 12,7 kHz de 1 à 4 dB.

Je n’ai pas fait de mesures complètes sur la section Atmos de la MS Tower, mais sa réponse semble raisonnablement plate pour un médium/tweeter de type cône. Bien que sa réponse à 30° hors axe commence à diminuer légèrement à environ 1,5 kHz, elle commence à rayonner nettement au-dessus d’environ 6 kHz ; la réponse est en baisse de -7,8 dB à 10 kHz et de -17,7 dB à 20 kHz.

La sensibilité de la MS Tower est plutôt faible à 82,4 dB (mesurée à un mètre avec un signal de 2,83 volts, moyenné de 300 Hz à 3 kHz). Son impédance est également assez faible, avec une moyenne d’environ six ohms et tombant à un minimum de 3,8 ohms. Vous voudrez conduire celui-ci avec un récepteur à moitié décent. Incidemment, l’impédance de la section Atmos (non illustrée) est relativement faible, même si je m’attends à ce que cette partie du haut-parleur ne joue pas fort ou assez souvent pour taxer n’importe quel récepteur.

Voici comment j’ai fait les mesures. J’ai mesuré les réponses en fréquence à l’aide d’un analyseur audio Audiomatica Clio FW 10 avec le microphone de mesure MIC-01 et le haut-parleur piloté avec un amplificateur Outlaw Model 2200. J’ai utilisé une technique quasi-anéchoïque pour supprimer les effets acoustiques des objets environnants. La MS Tower a été placée au sommet d’un support de 36 pouces (90 cm). Le micro a été placé à une distance de deux mètres à la hauteur du tweeter, et un tas d’isolant en denim a été placé sur le sol entre le haut-parleur et le micro pour aider à absorber les réflexions au sol et améliorer la précision de la mesure aux basses fréquences. La réponse des basses a été mesurée par prise de son rapprochée et en additionnant les réponses des woofers, et en reliant ce résultat aux résultats quasi-anéchoïques à 280 Hz. Pour la mesure de la section Atmos, J’ai suspendu le micro à une distance d’un mètre du conducteur, directement sur l’axe. Les résultats ont été lissés au 1/12e d’octave. Les mesures ont été prises sans la calandre, sauf indication contraire. Le post-traitement a été effectué à l’aide du logiciel d’analyseur LinearX LMS.

L’
inconvénient L’inconvénient de ce système est que ses aigus sonnent un peu brillants, selon le contenu. Sur des plats plus simples tels que The Hateful Eight, l’émission télévisée de la Silicon Valley, le duo de guitares que j’ai cité ci-dessus ou les enregistrements audiophiles de Chesky Records, j’ai adoré la vivacité et le sens apparent du détail que j’ai entendu des MS Towers et du reste des médias. Système en série. Cependant, plus le spectre sonore devenait dense – comme avec Teenage Mutant Ninja Turtles et les enregistrements de rock lourd – plus je voulais réduire les aigus.

Avec les bandes sonores de films, le simple fait de mettre les grilles en place a suffisamment baissé les aigus là où le son était plus subtilement brillant qu’évidemment brillant. Avec un peu de musique, cependant, je me suis retrouvé à chercher un moyen de mieux équilibrer le système. Je ne sais pas si ce que j’entendais était dû à des aigus élevés ou à la sortie basse fréquence limitée causée par les petits haut-parleurs, les boîtiers super compacts et la conception à suspension acoustique des haut-parleurs, j’ai essayé divers remèdes. Celles-ci comprenaient le réglage des points de croisement du subwoofer plus haut pour alléger une partie de la charge des woofers des haut-parleurs ; essayer différents subwoofers ; jouer avec le réglage du niveau du subwoofer ; et en rapprochant les enceintes du mur. Pourtant, je ne pouvais pas obtenir le gros son plein et puissant que je voulais quand j’ai joué "Outshined" de Badmotorfinger de Soundgarden. (Mes mensurations,

Je ne recommande pas d’utiliser la MS Tower sans subwoofer. Ses petits woofers ont tendance à se déformer lors de la lecture de notes de basse lourdes à des volumes assez élevés, et il ne joue pas assez profondément pour capturer le groove de la musique R&B et rock ou l’impact des films d’action.

J’ai essayé le CS 10 de NHT, un modèle de 10 pouces et 300 watts qui se vend 649 $ sur le site de l’entreprise. Cependant, comme son limiteur interne était réglé sur un réglage extrêmement conservateur, je l’ai trouvé insuffisant pour remplir le son des tours. Le Rogersound Lab SW10S de taille similaire, à 399 $, m’a donné une moyenne de + 8,2 dB de sortie supplémentaire de 40 à 63 Hz, ce qui est une grande différence, et le SW10S a accompli cela avec des résultats de distorsion supérieurs à la moyenne. NHT rétorque que la société se concentre sur la musique, pas sur les films, avec ses subwoofers ; mais, à mon avis, la sortie du CS 10 n’était pas non plus suffisante pour satisfaire les basses avec de la musique.

Jouant des enregistrements révélateurs et orientés audiophiles, les MS Towers se comparent assez favorablement à mes Revel F206 à 3 500 $ par paire. La grande différence était que le tweeter utilisé dans la MS Tower ne sonne pas aussi lisse que celui du Revel, mais c’est typique des haut-parleurs de cette gamme de prix. J’ai également noté que, sur la version de Cécile McLorin Salvant de "The Trolley Song" de son CD For One to Love, les MS Towers sonnaient moins ouvertes dans le haut médium et le bas aigu que les Revels, avec un son plus directionnel, moins spacieux sur la caisse claire.

Comparaison et concurrence
Le seul haut-parleur que je puisse trouver qui semble destiné au même public que la MS Tower, c’est-à-dire les personnes qui recherchent un haut-parleur tour mince, élégant et compatible Atmos, est le Pioneer Elite SP-EFS73 à 699 $/paire. C’est aussi une conception à trois voies, bien qu’elle ait trois woofers et un médium de quatre pouces, avec un tweeter monté à l’intérieur du woofer. Comme la MS Tower, elle est haute et mince (seulement 0,4 pouces plus large que la MS Tower), bien que je pense que la finition noire brillante et les lignes épurées de la MS Tower donnent un aspect plus élégant. Le SP-EFS73 est l’un des derniers haut-parleurs qu’Andrew Jones a conçu pour Pioneer avant de partir rejoindre Elac. Malheureusement, je ne l’ai entendu que lors de salons professionnels et je ne peux donc pas commenter en profondeur sa qualité sonore.

Bien sûr, il existe de nombreux bons haut-parleurs tour non Atmos que vous pouvez acheter pour environ 1 000 $ la paire, ce qui pourrait probablement vous faire économiser suffisamment d’argent pour vous permettre d’acheter des haut-parleurs de plafond ou des modules compatibles Atmos si vous voulez Atmos. Les exemples que j’ai examinés incluent l’ Elac Uni-Fi UF5 et la tour SVS Prime. Les deux ont un son plus robuste et équilibré que la MS Tower, les deux se fondront plus facilement avec un subwoofer, et les deux vous donneront la possibilité d’obtenir un son complet sans subwoofer.

Conclusion
La série Media de NHT est un moyen compact et élégant d’obtenir Atmos sans avoir recours à de gros haut-parleurs, à des modules complémentaires ou à des haut-parleurs de plafond. Il a un milieu de gamme propre et joue fort pour sa taille. Je trouve sa réponse dans les aigus un peu chaude, mais comme le son est autrement doux, un récepteur avec égaliseur automatique ou commandes de tonalité pourrait apprivoiser cela. Je ne l’aime pas en tant que haut-parleur uniquement musical; mais, pour une petite salle multimédia ou un salon dans lequel le style est aussi important que le son, et où l’accent est mis sur les films et la musique, je pense que c’est un excellent choix.

Source d’enregistrement: hometheaterreview.com

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Plus de détails