Tout pour les médias domestiques - Avis | Conseils pour acheter | conception | Nouvelles technologiques

Examen du système de base de haut-parleurs TV HSB H-PAS 3.1 d’Atlantic Technology

1

Au cours de toutes mes années de travail en tant que professionnel dans cette industrie, je ne suis pas sûr d’avoir déjà rencontré un produit qui m’a autant surpris que le système de base de haut-parleurs TV 3.1 HSB H-PAS d’Atlantic Technology (799 $). Très franchement, sur le papier, cela ressemble au genre de chose qui pourrait plaire à, genre, trois personnes dans le monde. Tout d’abord, il s’agit d’une base d’enceintes (ou base sonore, ou socle sonore, ou quelle que soit la nomenclature que vous préférez) – qui, avouons-le, n’est guère une catégorie de produits sexy. Deuxièmement, ce n’est même pas une base de haut-parleur entièrement alimentée. Bien qu’il dispose d’un cordon d’alimentation et de 80 watts d’amplification pour son haut-parleur de graves de 6,5 pouces, son trio de canaux L/C/R (chacun comprenant une paire de haut-parleurs de graves médiums de trois pouces et un dôme souple de 0,75 pouce tweeter) est complètement passif, nécessitant l’ajout d’un récepteur AV ou d’une autre forme d’amplification externe.

Avant de compter le 3.1 HSB, cependant, considérez ceci: c’est le produit d’Atlantic Technology, qui a fait des choses assez intrigantes ces dernières années avec une technologie connue sous le nom de H-PAS (Hybrid Pressure Acceleration System). Le H-PAS est à la conception standard des haut-parleurs bass-reflex à port ce que la Corvette C7.R est à un cabriolet de première génération à axe solide avec un moteur six cylindres en ligne Blue Flame. H-PAS s’appuie sur une combinaison de technologies de suspension acoustique, de ligne de transmission acoustique, de bass-reflex et de pavillon inversé pour créer une sortie de basses assez massive à partir de jolies petites enceintes. Le résultat, en partie, est que le 3.1 HSB – avec une armoire mesurant moins de 36 pouces de large, cinq pouces de haut et 17 pouces de profondeur – se vante d’une extension des basses fréquences jusqu’à un superbe 35 Hz, avec des sous-30 audibles. Sortie de basses Hz dans ma chambre de 13 par 15 pieds. C’est en fait un peu mieux que certains subwoofers de 10 pouces que j’ai auditionnés récemment, et c’est juste l’une des choses qui font de cette curieuse base de haut-parleurs plus qu’une simple curiosité.

Examen du système de base de haut-parleurs TV HSB H-PAS 3.1 d'Atlantic TechnologyComme
vous l’avez peut-être déjà compris, la configuration du HSB 3.1 n’est guère différente de la configuration de trois haut-parleurs et d’un subwoofer. À l’arrière, vous trouverez trois bornes de liaison de la variété à ressort. Ce n’est normalement pas ma méthode de connexion préférée, mais dans ce cas, cela fonctionne certainement, car vous pourriez vous retrouver à vous étirer sur l’armoire elle-même pour effectuer lesdites connexions, et le plus vite sera le mieux. Bien sûr, il y a aussi une entrée LFE pour le woofer intégré, des commandes variables pour le niveau LFE et le passe-bas (avec des réglages de 40 Hz à 220 Hz), et des commutateurs DIP pour le bypass passe-bas, l’inversion de phase et l’alimentation en veille (marche/arrêt/auto).

À l’avant, vous trouverez (peut-être plutôt surprenant) une grille en tissu amovible avec plus qu’assez de contreventement pour protéger les tweeters à dôme souple. Lors de l’inspection de la configuration du pilote, vous remarquerez que le tweeter de chaque canal est légèrement surélevé par rapport à ses pilotes de graves moyens. Cela ne résout pas entièrement tous les problèmes de dispersion inhérents aux réseaux de pilotes horizontaux MTM (mi-tweeter-mi), mais cela semble réduire considérablement tout problème de lobage potentiel.

Je prends de l’avance, cependant. Avant de pouvoir parler de tout ce qui concerne les performances, nous avons encore quelques réglages à faire, car, comme je l’ai dit, le HSB 3.1 est, à part son haut-parleur de basses profondes, un système de haut-parleurs passifs. Par conséquent, une grande partie de la configuration qui doit être effectuée doit être effectuée dans votre récepteur AV. Dans mon cas, je me suis appuyé sur un Anthem MRX 710, avec sa sortie LCR et subwoofer alimentée directement dans le HSB 3.1. Après une bonne écoute, j’ai ajouté une paire d’enceintes de bibliothèque ELAC Debut B5 comme surround. C’est un peu la beauté de la base de haut-parleurs intrigante d’Atlantic Technology: vous pouvez l’utiliser seul (enfin, avec un récepteur) ou l’utiliser comme pièce maîtresse d’un système de son surround basé sur des objets complet 5.1, 7.1 ou même Atmos/DTS:X, si vous le souhaitez.

Vous pensez peut-être : "Attendez, pourquoi utiliserais-je un récepteur aussi performant pour piloter une base de haut-parleurs à 799 $ ?" La vraie réponse à cette question est: «Parce que je le pouvais. Sérieusement, cependant, l’utilisation du MRX 710 et du logiciel Anthem Room Correction 2 qui l’accompagne m’a permis de prendre un instantané des performances de la base d’enceintes dans ma pièce et de prendre des décisions plus intelligentes et éclairées concernant la gestion des basses, la correction de la pièce, etc.

La première chose que j’ai remarquée à propos des performances du 3.1 HSB dans la pièce, c’est que ses haut-parleurs L/C/R fonctionnent de manière assez inégale en dessous de 500 Hz, j’ai donc réglé ma fréquence Max EQ sur ce point (et pas plus haut, car je ne voulais pas pour ajuster la voix des haut-parleurs eux-mêmes dans les fréquences moyennes et hautes les plus cruciales). La deuxième chose que j’ai remarquée est que, bien que le pilote LFE (je ne peux tout simplement pas me résoudre à l’appeler un subwoofer) délivre effectivement des basses profondes et douces, il fonctionne également très bien au-dessus de 200 Hz.

Cela m’a donné une bonne marge de manœuvre en termes de gestion des basses. Le manuel d’instructions d’Atlantic Technology recommande un point de croisement de 125 Hz. Mes mesures (et mes oreilles) disaient que c’était beaucoup trop bas. En fin de compte, ARC2 a suggéré (et j’étais d’accord) que 160 Hz était à peu près la fréquence de croisement parfaite pour ce système.

Avec un système de haut-parleurs normal, ce serait moins qu’idéal (il a dit, en affirmation évidente pour Understatement of the Century). Un croisement à une fréquence aussi élevée entraînerait normalement une grave déconnexion entre le sous-marin et les satellites, sans parler d’un degré significatif de localisation du subwoofer. Cependant, avec le 3.1 HSB, le "subwoofer" est juste là, intégré aux haut-parleurs. En tant que tel, j’ai pu obtenir un bon mélange entre eux, même avec une fréquence de croisement si élevée.

Examen du système de base de haut-parleurs TV HSB H-PAS 3.1 d'Atlantic TechnologyCependant
, rien pendant le processus de configuration ne m’a vraiment préparé à la façon dont le HSB 3.1 sonnerait quand tout serait dit et fait. Apparemment, mon thésaurus interne était bloqué en mode allitératif ce jour-là parce que les notes de mes premières séances d’écoute sont parsemées de mots comme « riche », « robuste » et « remarquable ». Et attention, une bonne partie de cela était probablement basée sur des attentes réduites, mais les performances du 3.1 HSB ne sont pas simplement "bonnes pour une base de haut-parleurs". C’est en fait assez bon à plusieurs égards. Arrêt complet.

J’ai revu la première saison de Daredevil (ABC Studios) récemment, principalement parce que Netflix et Marvel n’ont pas encore commencé à faire une troisième saison et j’avais besoin de ma solution. Honnêtement, j’aurais pu écrire toute cette critique basée sur les trois premières minutes du deuxième épisode, "Cut Man", car elles révèlent toutes les forces du 3.1 HSB (et ses quelques faiblesses importantes). Coup d’ouverture: asphalte éclaboussé par la pluie. Chaque petite goutte qui frappe le bitume jaillit du 3.1 HSB avec des détails étincelants. À gauche: une lumière fluorescente avec un ballast éclaté. Il scintille vers l’intérieur et vers l’extérieur, non seulement sur le bord de l’écran, mais également sur le bord de la base du haut-parleur lui-même. Le son crépite à partir d’un endroit où le haut-parleur n’est tout simplement pas. Un jeune homme regarde dans une benne à ordures, un air choqué sur le visage, et sans autre raison que de créer du suspense, il y a un boom bourdonnant. Le genre qui télégraphie au spectateur que quelque chose de mauvais se passe. Si vous vous concentrez sur le HSB 3.1 et non sur la scène elle-même, vous vous attendez presque à ce que son petit pilote de 6,5 pouces (ou peut-être l’armoire elle-même) soit déchiqueté. Ce n’est pas le cas. Il y a un poids palpable dans l’air. Un poids qui jaillit de cette petite enceinte mince. Votre cerveau ne peut même pas.

Générique d’ouverture: vous avez entendu la chanson thème au moins une douzaine de fois à ce stade, vous remarquez donc que les claviers et les cordes échantillonnées sonnent un peu dans les médiums, manquent un peu de présence, mais certainement pas mal du tout. Bien plus frappant que cela, cependant, est la solidité avec laquelle le battement de cœur des percussions frappe dans la pièce avec un punch et une solidité merveilleux.

Au fur et à mesure que l’épisode progresse (et que de vrais êtres humains disent de vraies choses humaines), il devient évident que le son de milieu de gamme et la présence réduite mis en évidence dans le générique d’ouverture se traduisent par une clarté de dialogue quelque peu réduite, par rapport à un haut-parleur de canal central dédié avec comme autant de volume interne que tout ce système 3.1 canaux. C’est principalement le résultat d’une baisse assez importante de la sortie entre environ 2 kHz [ http://onlinetonegenerator.com/?freq=2000 ] et 6 kHz [ http://onlinetonegenerator.com/?freq=6000 ], qui est le Seul vrai défaut tonal du 3.1 HSB, une fois la gestion des basses (et un peu d’égalisation des basses profondes) appliquée.

Cette coloration sonore a rendu sa présence (ou, ironiquement, son absence) plus connue avec les premières pistes musicales que j’ai lancées sur le 3.1 HSB. "Zomby Woof" de Frank Zappa & the Mothers of Invention, issu de la sortie CD la plus récente de leur album Over-Nite Sensation (Zappa Records) de 1973, a définitivement résonné dans le système d’enceintes avec le même son de milieu de gamme, qui n’a pas jeter l’équilibre de l’instrumentation dense, mais a eu un impact significatif sur le grain des guitares et l’équilibre des voix du chœur qui se déclenchent environ une minute et vingt secondes après le début de la piste. À travers le 3.1 HSB, Tina Turner et les Ikettes (oui, c’est totalement eux) sont tout simplement noyés par les percussions, la basse et la guitare solo.

Mais wow, la largeur de cette scène sonore ! Si c’est suffisant pour me faire utiliser un point d’exclamation dans une critique appropriée, vous savez que c’est surprenant. En termes simples, chaque élément du mix, des guitares au synthé en passant par le trombone, s’étend bien au-delà des limites de l’enceinte du 3.1 HSB. J’ai actuellement trois systèmes d’enceintes à son surround différents connectés dans cette pièce pour divers projets, et mon cerveau ne voulait tout simplement pas me laisser croire que la musique ne sortait pas des tours ELAC F5 à environ un pied et demi à gauche et à droite de la petite base de haut-parleurs d’Atlantic Technology. Je les ai donc sortis de la pièce, ainsi que les haut-parleurs d’étagère KEF Q100 assis juste à côté de la base du haut-parleur. Même sans la distraction visuelle, mes oreilles étaient toujours déterminées à croire que le son qui les frappait provenait d’une paire d’enceintes distantes d’au moins cinq pieds.

Donc, inspiré par la largeur étonnante du 3.1 HSB mais toujours un peu déçu par ses fréquences médium-aigus en sourdine, j’ai fait une mauvaise chose. J’ai décidé d’exécuter à nouveau Anthem Room Correction 2 et de définir une fréquence d’égalisation maximale de 5 000 Hz.

Cela enfreint toutes les règles que j’ai sur la correction de pièce, et je me sens toujours sale pour l’admettre, mais laisser ARC2 faire son travail jusqu’à 5 kHz a eu un effet assez dramatique sur le son du 3.1 HSB. En reprenant "Zomby Woof", je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer immédiatement l’attaque accrue des guitares. Et quand Tina et les filles se sont jointes, elles n’ont pas été repoussées à l’arrière-plan. Ils ont sauté hors du mélange, comme il se doit. Heureusement, rien de tout cela n’a eu d’effet néfaste sur la somptueuse largeur de la scène sonore du 3.1 HSB, ni sur son médium soyeux ou son éclat haut de gamme.

Cela a également permis un bien meilleur mélange entre le 3.1 HSB et les haut-parleurs d’étagère ELAC que j’ai utilisés comme surround pour la dernière phase de mes tests. Après avoir appliqué la correction de pièce supplémentaire, j’ai sauté dans mon disque Blu-ray Star Wars: The Force Awakens (Walt Disney Home Video) pour la deuxième fois en une semaine, sans vraiment avoir l’intention de l’utiliser comme matériel de référence, mais plus parce que c’est juste comment souvent je regarde le film. Il était choquant de voir à quel point l’égalisation supplémentaire rendait non seulement le dialogue plus réaliste et intelligible, mais aussi à quel point les scènes sonores avant et surround fonctionnaient mieux de concert. Dans le chapitre 35, "Base de résistance", les X-Wing Fighters et les transports assortis qui sifflent à côté de l’écran en route vers D’Qar légitimement sifflent, plutôt que de sauter de l’arrière de la pièce vers l’avant.

Cependant
, The Force Awakens révèle un aspect des performances du 3.1 HSB qui ne peut pas être modifié ou corrigé. En termes simples, il produit parfois plus de basses qu’il ne peut en gérer. Ou, plus précisément, que le meuble sur lequel il repose peut supporter. En passant au chapitre 35, "Rey emprisonné", il y a ce grondement bas, profond et guttural qui accompagne l’interrogatoire de Rey par Kylo Ren. Quand il est entré en force… eh bien, il n’y a vraiment pas d’autre moyen de le dire: il a secoué la merde vivante de ma commode en chêne massif. Par exemple, s’il avait des dents, une visite chez le dentiste aurait été de rigueur.

Ce serait probablement pire si j’avais un téléviseur perché au-dessus du HSB 3.1, mais le UN65JS9500FXZA de mon home cinéma principal ne s’y assiérait pas confortablement en raison de sa position large (ses pieds pendaient du bord juste assez pour envoyer des visions de faire basculer des téléviseurs 4K dans ma tête), et le plasma de ma chambre est fixé au mur. (Le HSB 3.1 est conçu pour accueillir des téléviseurs jusqu’à 60 pouces et 100 livres.)

Comme je l’ai dit, ce n’est normalement pas un problème. Même quand la basse cogne fort, le baffle semble assez inerte pour l’encaisser. Mais les effets de basse graves, profonds, longs et grondants sont juste plus que ce qu’il peut gérer sans beaucoup de secousses, alors prenez cela en considération. Pour ce que ça vaut, j’ai pu apprivoiser un peu le cliquetis en baissant un peu les basses, mais cela m’a laissé sans le poids et le punch satisfaisants qui m’ont tant impressionné.

Comparaison et concurrence
Si je pouvais m’en tirer en supprimant cette section de l’examen, je le ferais totalement. Parce que, franchement, il n’y a vraiment pas grand-chose à comparer avec le HSB 3.1 d’Atlantic Technology. Toutes les autres bases de haut-parleurs (ou piédestal de son ou tout autre son) que j’ai examinées ont été complètement actives, avec deux ou trois canaux amplifiés, un traitement intégré, une sorte de faux DSP surround, etc. Donc, oui, je pourrais faites des comparaisons avec la SoundBase.670 de ZVOX (499 $), mais c’est un peu comme des pommes et des kumquats, n’est-ce pas? Système de son surround TV SRT-1000 à 500 $ de Yamahaest un autre produit similaire qui vient à l’esprit, mais encore une fois, ce n’est que superficiellement similaire. Parce qu’en fin de compte, aucun de ces produits n’offre la flexibilité, l’évolutivité et les performances pures que vous obtiendrez même avec un récepteur AV à petit budget.

Une comparaison plus appropriée pourrait être faite avec des barres de son passives comme le GoldenEar SuperCinema 3D Array (qui, soit dit en passant, est génial), mais même là, vous devez toujours apporter votre propre subwoofer à l’équation.

En termes simples, si vous recherchez une solution L/C/R intégrée dont vous pouvez modifier le son (sans parler de la mise à niveau) qui ne nécessite pas l’ajout d’un sous-marin autonome, l’Atlantic Technology 3.1 HSB danse à peu près sur le battement de son propre batteur.

Conclusion
Voici le résumé: si vous avez lu jusqu’ici, vous êtes déjà conscient du fait que la base d’enceintes TV Atlantic Technology 3.1 HSB H-PAS n’est pas parfaite. Il nécessite l’utilisation de votre propre récepteur AV, il a besoin d’un peu de correction de pièce dans les aigus inférieurs pour fonctionner au mieux, la gestion des basses peut être un peu délicate et ses performances dans les basses profondes peuvent parfois être un peu trop bonnes.

Je reconnais librement tout cela. Voici la chose, cependant: c’est en quelque sorte le système de haut-parleurs L/C/R parfait pour ma chambre. Il supprime la majeure partie de l’encombrement au sommet de ma commode; et, grâce à son "subwoofer" intégré, il ouvre beaucoup d’espace au sol (et me donne une chose de moins pour ouvrir mon petit orteil quand je me lève pour me poudrer le nez au milieu de la nuit). J’adore le fait qu’il supporte n’importe quel format sonore que je veux lui donner. De plus, avec la bonne quantité de réglages, cela semble fabuleux.

En termes simples, ce n’est pas la bonne solution sonore pour tout le monde, mais cela remplit un créneau dont je n’avais même pas réalisé qu’il était nécessaire de le remplir.

Source d’enregistrement: hometheaterreview.com

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Plus de détails